AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les fragments d'un souvenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiamat
Parfaite Abomination
avatar


MessageSujet: Les fragments d'un souvenir   Jeu 18 Fév - 14:25

Banora n’était pas un endroit que Tiamat connaissait. La mi-dragonne n’avait en effet aucune idée de son impact sur les souvenirs de ce monde, ni même à quel point cette île avait été oubliée de tous et chacun. Pourtant, elle avait eut son importance. Elle le sentait sous ses pieds nus, elle le sentait dans l’air. Ses grands yeux vipérins scrutèrent les environs. Il faisait sombre et elle devinait les éclats lumineux de ce que les gens, ici, appelaient la Rivière de la Vie. Tiamat était restée assez longtemps avec les gens de Mideel pour en apprendre un peu sur cet univers, Gaïa… et les quelques éléments culturels à connaître, comme cette curieuse rivière.

Sur son monde à elle, Hydaelyn représentait le cœur du monde. C’était un immense cristal où les âmes des morts retournaient, du moins, c’était ce que le mythe voulait. Ici cela dit, c’était une rivière, curieux concept… La ravissante dame s’avança, laissant sa robe de fourrure blanche et grise traîner sur l’herbe qui était d’une verdure incroyable. Sans doute grâce à la proximité de la rivière. Des fleurs d’une beauté incroyable longeaient les endroits où on voyait la lumière turquoise jaillir. C’était comme si cette rivière transportait la perfection même de la vie. L’herbe, les arbres, les fleurs… Cependant, quelque chose clochait.
Il n’y avait aucune âme qui vive ici. Ni animaux, ni humains.

Ses pas la menèrent vers les ruines d’un village. Il n’y avait plus rien ici sauf les restes d’une ancienne civilisation qui avait été à priori bombardée. Pourquoi ? Elle ne le saurait jamais. Ses délicates mains effleurèrent des débris, des restes de maisons, des décorations prisées. Elle avait encore du mal à s’accoutumer à sa nouvelle forme, aussi touchait-elle ce qu’elle pouvait. Même les feuilles des arbres attiraient son attention. Elle avait passée des centaines d’années enchaînées… Toucher lui était encore extraordinaire.

Cela dit, elle se sentait bien seule. Cette île lui rappelait un peu Azys Lla. Sauf qu’à Azys Lla, il y avait encore des monstres… Ici, il n’y avait que des ruines, que la désolation, qu’un vague souvenir qui n’était plus dans les mémoires des vivants. Elle continua donc d’avancer en espérant trouver âme qui vive quelque part. C’est en s’aventurant qu’elle tomba sur une crevasse dans laquelle il semblait y avoir un chemin de creuser. Curieuse, elle descendit sans s’inquiéter de l’atterrissage qui se fit en douceur.

Ici, elle découvrit quelque chose qu’elle jugea rapidement comment étant fascinant.
En s’avançant un peu, elle vit un bureau recouvert de poussières qui était décorée de curieux objets. Il y avait un livre aux pages fragilisées par le temps, des trophées souillées par un entretient négligé, ainsi qu’un tableau avec quelques photos. Elle voyait un jeune homme aux cheveux châtain-roux sur les images. Peut-être était-ce à lui qu’appartenait ce bureau… Il semblait assez ancien et surtout abandonné. Poussée par sa curiosité, la belle prit un des trophées d’une main prudente avant de l’observer. Elle ne put cependant pas lire l’inscription dessus – c’était le prix que Genesis avait remporté pour avoir inventé le jus de pommesotte – puisque ce n’était pas exactement la même écriture que sur son monde…

Après un moment, elle le reposa, et s’intéressa au livre qui était ouvert sur le bureau. Ses doigts effleurèrent les curieuses écritures avant qu’elle ne comprenne, juste soudainement, que les pages semblaient avoir été récemment tournés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT repenti
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Sam 20 Fév - 2:37

D'un coté un paysage, de l'autre coté, la mer. Le paysage respirait la nature assez sauvage, comme si celle-ci avait repris ses droits en ces lieux. Pas entièrement cependant car il était bien visible que cet endroit avait connu la destruction. Il y avait encore des vestiges, des ruines, des restes d'un village jadis construit là. L'herbe avait beau avoir repoussé, il était bien visible qu'elle contournait certains morceaux de ce qui devait être des maisons.

Genesis savait tout simplement ce qu'il s'était passé là, à Banora, son village d'enfance. Le village où il avait grandi, et aussi dont il avait indirectement provoqué la destruction. Genesis avait tué moult habitants ici, lorsque son désespoir avait eu pris le dessus sur sa raison, face à la dégradation cellulaire qui avait commencé à détruire des premiers tissus de son organisme.

Revenir en ces lieux était pour lui source de nostalgie mais surtout de terribles regrets, même si son visage restait très fermé. Il avait beau être quelqu'un de très sentimental, il avait longtemps appris à en montrant le moins possible.
Cependant, si revenir là était si douloureux, pourquoi restait-il ? Il ne pouvait même pas répondre à sa propre interrogation. Il savait bien que c'était plus que pour récupérer des pommesottes. Pourtant, pouvait-il à présent réparer ce qu'il avait fait ? Non. Il ne pouvait que se repentir et aller de l'avant. Prouver ses sentiments et intentions réelles en protégeant la Planète. C'était bien ce qu'il avait compris.

Cependant, la protéger contre quoi ? Il ne le savait pas.

Pour le moment l'ex-SOLDAT restait face à la mer, profitant de la douceur du soir tout en dégustant une pommesotte justement. Jusqu'à ce qu'il décide de retourner dans les cavernes. Espérait-il une réponse quelconque à ses interrogations sans doute ? Minerva apparaîtrait-elle à nouveau en ces lieux ?

Sans attendre plus, Genesis arriva à l'entrée des cavernes et s'arrêta net en plissant les yeux lorsqu'il capta un mouvement à proximité. Un monstre, à cet endroit ? Il savait bien que cela n'était pas impossible, surtout maintenant que la nature avait repris ses droits. Cependant, la forme qu'il avait pensé voir semblait bien imposante pour une créature locale.

L'ex-SOLDAT n'était pas effrayé, bien sûr que non. En revanche il restait sur ses gardes, suspicieux. Qui pourrait bien oser s'aventurer en ces lieux, et pourquoi ? Si tant est que ce soit une personne bien sûr. Était-ce là le début de sa mission de protection ?

Prenant le pommeau de sa Rapière bien en main, Genesis avança doucement et silencieusement dans la caverne. Il n'eut pas attendre bien longtemps pour confirmer qu'il avait bien vu une forme traîner sur les lieux.
Une femme ? Que venait-elle faire ici. Elle avait l'air bien mystérieuse en tout cas et la chevelure très pâle de la femme fit plisser un peu plus les yeux au roux, comme si cette couleur lui évoquait quelque chose. C'était bien le cas d'ailleurs.

Quand Genesis vit ce qui attirait l'attention de l'individu, plusieurs sentiments affluèrent encore dans son esprit. Des souvenirs des moments où il ignorait totalement sa nature et où il rêvait simplement d'être un héro, à la même place que Sephiroth. Les temps avaient changé, mais les récompenses pour le jus de pommesottes avaient toujours été une part de sa fierté.

Quelqu'un avait sans doute envoyé cette femme en ces lieux ? Là, le roux allait finir par parler. Après tout il n'était pas quelqu'un à rester tapi dans l'ombre.

« Cherchez-vous quelque chose ? ».

En même temps, ne sachant pas à qui il avait à faire, il restait sur ses gardes, prêt à attaquer... ou se défense, si nécessaire. Il restait cependant d'apparence calme et tranquille, ne montrant pas ce qu'il pourrait faire éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiamat
Parfaite Abomination
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Dim 21 Fév - 19:33

Les pages de ce livre avaient été récemment tournées, ou peut-être n’était-ce que l’imagination de Tiamat. La demi-dragon allait justement s’éloigner quand elle sentit une sensation curieuse lui envahir l’oreille. C’était comme une vague sonore pourtant muette qui venait s’enrouler autour de son tympan pour ensuite se dissiper. Le genre de son méconnaissable qu’on attribuait à la présence d’un autre être vivant en train de vous dévisager ou d’approcher. Persuadée qu’il y avait quelqu’un près d’elle, Tiamat tourna la tête.

Ses grands yeux vipérins aux fentes félines dévisagèrent un bel homme en manteau rouge. L’individu, arme en main, l’observait comme si elle était une étrangère à ces lieux, comme si elle n’était pas la bienvenue ici. Elle comprit rapidement que ce bureau devait lui appartenir, surtout qu’il ressemblait à ne pas s’y méprendre au jeune garçon sur les photographies abimées par le temps. C’est avec méfiance qu’il s’adressa à elle, d’une voix claire et agréable. Cherchait-elle quelque chose ?

« Non, rien. J’en déduis que ceci vous appartiens, veuillez m'excuser. » Elle venait clairement de fouiller dans les affaires de quelqu’un d’autre et ce n’était pas particulièrement poli. Tiamat s’éloigna donc du bureau, le laissant à son propriétaire. Ses pas étaient lents. Elle sentait sous ses pieds nus la terre froide du cœur de cette île… et aussi la magie qui s’en dégageait. Puissante, envahissante. Ces lieux étaient étranges mais elle ne pouvait pas dire pourquoi, ne venant pas de cet univers.

Maintenant qu’elle s’était éloignée, elle se tourna pour lui faire face. C’était un homme assez grand, manipulant une épée avec une expertise qui lui rappelait presque le Guerrier de la Lumière qu’elle avait guidée vers la destruction de l’un de ses frères. C’était un combattant, était-ce un héro ? Etait-ce à l’inverse une âme subjuguée par le pouvoir d’un Primordial ? Elle ne voyait aucune noirceur dans ses yeux. Il n’y avait qu’un éclat verdoyant presque extraterrestre. Et c’était magnifique.


« J’ignore où je me trouve. J’arrive d’un endroit nommé Mideel, où je me suis échouée il y a de cela plusieurs mois. Auriez-vous l’obligeance de m’éclairer, je vous prie ? » On ne lui avait jamais spécialement parlé des endroits entourant Mideel, ni même que c’était une île. Elle ne s’y était jamais intéressée. Elle avait seulement compris qu’elle était revenue via le flux naturel de la Rivière de la Vie, ce qui était étrange. Si elle se souvenait en effet de qui elle était, elle n’avait que de maigres souvenirs de l’instant où elle était décédée. Une pluie de cristaux, une pierre immense la transperçait et Hydaelyn qui lui susurrait qu’elle méritait une seconde chance…

Ses yeux se posèrent sur l’épée rougeoyante du guerrier. Elle fit bouger dans le même temps sa longue queue qui vint s’enrouler un tantinet contre sa cuisse gauche. Pensait-il qu’elle était une créature hostile ? Voulait-il l’abattre ? Les gens de Mideel avaient crut bon de l’avertir à ce sujet. Son apparence était des plus incroyables et risquait d’effrayer les autres… Etait-il méfiant à cause de cela ? En y songeant, Tiamat elle-même jugea bon de faire attention.
Elle cessa d’observer son épée afin de ne pas élever des soupçons inutiles et ramena son regard vers le sien, mais demeura prête à faire apparaître sa faux si besoin, en espérant tout de même que tout ceci ne se terminerait pas en affrontement. Elle serait bien navrée que son premier contact extérieur soit source d’inimitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT repenti
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Mer 24 Fév - 4:23

Comment s'attendre à une présence en ces lieux ? Certes, Genesis savait qu'il n'avait pas été le seul à arpenter ces galeries souterraines, surtout en sachant qu'elles avaient été creusées par la Shinra longtemps auparavant, probablement dans l'objectif d'y construire un réacteur Mako. Zack Fair aussi avait arpenté ces lieux, deux ans auparavant.

À présent, c'était une femme qui s'y trouvait. Une individu bien curieuse d'ailleurs quant à son apparence. Il était évident que sa chevelure très pâle ne semblait pas anodine pour le roux. Ni ses yeux d'ailleurs, lorsque ceux-ci se posèrent sur lui. Des yeux tout aussi ressemblants à ceux de Sephiroth... selon les souvenirs de Genesis. Cette femme était-elle une expérience de la Shinra qui n'avait jamais été révélée peut-être ? Cependant, qu'était cette queue qu'elle portait ? Elle n'était pas humaine, fort évidemment.

Au moins, elle, elle avait bien compris ce qu'elle faisait, vu sa réponse. Et Genesis n'allait pas rester muet, ce n'était pas son genre non plus. Cependant, son ton restait assez doux bien que gardant une certaine froideur et de la distance.

« De fait. ».

Il ne bougea pas alors que la femme s'éloigna du bureau et se tourna vers lui, mais il se montrait le moins offensif possible. Ce n'était pas en se montrant violent qu'il obtiendrait des réponses de l'individu, il le savait même s'il n'était pas un grand diplomate.
D'ailleurs, il laissa à sa voix la même douceur sans en enlever la distance alors qu'il répondit aux questions de la femme. Elle lui avait dit d'où elle venait, et qu'elle avait échoué non loin donc autant être un peu courtois.

« Vous êtes à Banora. Non loin du village de Mideel en effet. ».

Il plissa légèrement les yeux en voyant la femme regarder sa lame, puis en voyant la queue de l'individu s'enrouler contre sa cuisse gauche.

« Vous vous êtes échouée vous dites. Vous avez navigué jusque là ? Ou alors vous faites allusion à la Rivière de la Vie ? Il va falloir me parler un peu de vous si vous souhaitez que je vous éclaire. ».
Ou comment lui demander qui elle était, de façon assez détournée, et avec une petite pointe de cynisme, finalement, dans la dernière phrase du roux.

Cependant, il restait très calme et ne se montrait pas agressif, ce qui était visible de la façon dont il tenait son épée, c'est à dire non point vers la femme. Cela ne signifiait pas pour autant qu'il n'était pas prêt à agir si cela s'avérait nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiamat
Parfaite Abomination
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Sam 27 Fév - 9:27

L’homme confirma que ce bureau lui appartenait, prouvant à Tiamat en effet qu’elle ne devrait pas y toucher, encore moins en sa présence. Heureusement pour Genesis de toute façon, la ravissante jeune femme aux écailles blanches ne pouvait pas lire l’écriture de ce monde. Ce n’était pas du tout la même chose qu’à Myracedia ou même Éorzéa, bien que cela faisait de trop nombreuses années qu’elle n’avait pas vu des écritures de l’un ou l’autre de ces continents.

Quoi qu’il en soit, l’étranger se montra à priori moins sur les nerfs puisqu’il calma le ton de sa voix en lui répondant qu’elle se situait à Banora, un lieu à proximité de Mideel. Banora… Quelques personnes en avaient parlés, de vieillards qui racontaient des histoires et que Tiamat avait volontiers écoutés par curiosité. Ils avaient dit que cette île avait été détruite par la Shinra pour cacher de grands secrets et que tout le monde le savait, même s’ils tentaient de camoufler leurs traces ! Tant de tragédies et de drames, combien de vies s’étaient donc éteintes ici ? L’île avait-elle été évacuée avec ce cataclysme ? Non pas que cela ait de l’importance aujourd’hui.

La méfiance semblait être tombée entre eux deux maintenant.
Cependant, l’homme avait aussi des questions. Il lui demanda si elle s’était échouée parce qu’elle naviguait sur les flots, ou si elle faisait allusion à la Rivière de la Vie. Après tout mentionna-t-il, et ce avec véracité, il ne pourrait pas l’aider si elle ne lui donnait pas davantage d’informations. Tiamat pencha un peu la tête sur le côté avant de la redresser. Il n’avait pas tout à fait tort. Elle réfléchit un instant et se souvint en effet qu’on lui avait dit qu’elle avait été repêchée dans ce qu’ils appelaient la Rivière. Ça devait être cette rivière…


« Pour tout vous dire, je ne comprends pas moi-même comment je suis arrivée sur ces terres. Je me rappelle avoir perdue la vie, là d’où je viens. Je me suis ensuite éveillée sur la berge d’une eau luminescente où des villageois de Mideel m’ont récupérée. Je suppose qu’il s’agit de la Rivière de la Vie à laquelle vous faites allusion… » C’était un nom plutôt curieux. La seule comparaison qu’elle aurait sur Éorzéa, ce serait la Mer des Étoiles. C’était là, disait-on, que le cœur de la planète, Hydaelyn elle-même, se situait.

Cela dit, ça ne donnait aucune idée sur son identité donc autant la révéler aussi.

« Je m’appelle Tiamat. » Elle effectua une élégante courbette en avant, puis se redressa. « Là d’où je viens, j’étais une entité bien différente de l’apparence que vous avez sous vos yeux. J’ignore cependant comment j’ai pu me retrouver dans une enveloppe de chair humaine. Peut-être est-ce grâce à cette chose que vous appelez la Rivière de la Vie. » Elle ne pouvait toutefois le dire, ne connaissant pas du tout les propriétés de cette curieuse eau qui l’avait pourtant si chaleureusement bercée dès son arrivée sur ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT repenti
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Mer 2 Mar - 2:16

Dans ce genre de situation, la méfiance bien affichée n'était pas l'attitude à adopter. Surtout de la part d'un ex-SOLDAT. Cela serait indigne de son entraînement, de sa condition, de son honneur. Genesis se montrait donc calme bien qu'assez froid. Cela ne signifiait pas pour autant qu'il ne se méfiait pas. Il ne le montrait pas ou vraiment le moins possible.

En réalité, il tendait à devenir un peu plus avenant vis à vis de la femme, surtout lorsqu'elle dévoila plus de choses sur elle. Elle avait semblé hésiter à parler d'elle pourtant. Le petit mouvement de tête de la femme avait légèrement fait plisser à nouveau les yeux de Genesis.

« Une eau luminescente. C'est en effet la Rivière de la Vie. Vous avez du la voir aussi en arrivant en ces lieux. ».
La Rivière de la Vie passait en effet très près de la surface dans un assez grand périmètre autour de Mideel, et Banora – enfin, ce qu'il en était restait – n'était pas exclue. De plus, le village ayant été bombardé un peu plus d'une décennie auparavant, la Nature s'était mise au travail pour réparer les plaies infligées à la Planète, suite à cette destruction. Encore aujourd'hui, Dame Nature n'avait pas fini son travail et la Rivière de la Vie était donc très visible.

Cependant, là n'était pas le sujet. Il fallait un peu éclairer la lanterne de cette étrange femme comme elle l'avait demandé gentiment.

« D'où vous venez. Vous n'êtes pas de Gaïa ? ».

Il s'en doutait qu'elle n'était pas originaire de ce monde en fait. Mais voilà, la Rivière de la Vie servirait donc de moyen de transport d'un monde à un autre aussi ? Cela n'était pas si étrange que cela si tant est qu'on cultive une attirance certaine pour la spiritualité, ce qui était le cas de Genesis. Il avait même entendu et appris des choses pendant son état de sommeil ou de stase – on ne sait pas trop – dans sa bulle de Mako dans une caverne sous Midgar. Aussi, même s'il n'avait pas entendu parler de cette fonction de la Rivière de la Vie, cette arrivée ne le surprenait pas vraiment.

En revanche, d'où venait cette femme donc ? Et si elle était de la même espèce que Jenova, mais arrivée d'une autre manière ? Elle avait bien dit s'être échouée sur les berges de la Rivière de la Vie, non pas en s'écrasant sur la Planète.

Pourtant, Genesis ne ressentait rien par rapport à Jenova en cette femme. Sans doute avait-il perdu ce pouvoir ? Ou alors l'avait-il trop enfoui par crainte de subir une nouvelle dégradation cellulaire ? À vrai dire, il préférait ne même pas y penser, mais sa méfiance était montée de quelques crans, même s'il ne la montrait toujours pas.

La femme révéla quand même son nom. Tiamat. C'était juste à espérer que ce soit vrai, vu les pensées qui étaient arrivée dans l'esprit de l'ex-SOLDAT.
Il se présenta quand même, par politesse.
« Mon nom est Genesis. ».
Sur un ton assez avenant quand même, bien qu'il restait curieux quant à l'identité de cette femme.

« Une entité bien différente. Puis-je en savoir plus ? ».
Et puis, humaine, elle ? Pas vraiment quand même. À présent Genesis voyait assez les écailles en plus. Au moins, cela ne ressemblait trop à la description qu'il avait entendu de Jenova, si tant est qu'on lui ai dit la vérité.

« En tout cas j'ignore aussi pourquoi vous vous êtes retrouvée ainsi. Sans doute une mission à mener ici ? Hmm... une quête de rédemption peut-être ? ».
Cette seconde question fut prononcée sur un ton plus léger, et un brin cynique aussi, même si le roux restait avenant. Cependant, se voir offrir une seconde chance n'était pas quelque chose d'anodin, lui même le savait très bien. Il y avait des conditions. Et renaître sous une forme plus « humaine » si on a été plus puissant avant n'est pas forcément synonyme d'avoir œuvré de façon honorable avant.

Cependant, Genesis n'allait guère la culpabiliser, lui n'ayant pas fait de belles choses non plus. Qui sait d'ailleurs, sans doute n'était-ce pas un hasard qu'il croise quelqu'un ainsi ?
Pendant quelques minutes, il pria intérieurement sa déesse.
*Ô Déesse Minerva, est-ce toi qui m'envoie cette femme, Tiamat, sur mon chemin ? Fait-elle partie de ma mission ?*

En attendant, le roux restait en apparence toujours aussi calme, et finit même par afficher un léger sourire à Tiamat en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiamat
Parfaite Abomination
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Dim 6 Mar - 13:11

Oui en effet, l’homme aux cheveux auburn confirma que cette eau luminescente dont Tiamat parlait était cette Rivière de la Vie. Mais dans ce cas, cela transportait énormément de questionnements chez le guerrier qui lui demanda d’où elle venait. Elle ne venait en toute évidence pas de ce monde-ci, qu’il appela Gaïa. Elle bougea la tête de droite à gauche. Non, elle ne venait pas de ce monde, pas du tout même… Et d’où venait-elle ? Est-ce que cela avait vraiment de l’importance dorénavant ?

« Je viens d’Hydaelyn, bien qu’à l’origine, je ne puis vous répondre. » Réponse assez vague il fallait bien l’admettre. Mais Tiamat était l’une des sept progénitures de Midgarsormr, le dragon qui était arrivé il y avait des centaines de siècles de cela sur Éorzéa. Elle ignorait d’où son père était arrivé, ni même où ses œufs étaient venus au monde. Elle savait seulement avoir éclot sur Hydaelyn et y avoir vécu l’intégralité de sa trop longue et seule existence.

Quoi qu’il en soit, l’homme se présenta sous le nom de Genesis. Un prénom étrange, qui raisonna comme une curiosité aux oreilles fines de la jeune femme aux cheveux blancs. Elle le retint bien dans un morceau de sa mémoire jusqu’à ce qu’il ne la questionne sur son apparence d’origine. Il désirait en apprendre davantage. Tiamat baissa le regard pour observer sa queue qui entourait élégamment sa cuisse gauche. Epaisse, touffue, argenté. Certes, on ne pouvait pas tant le deviner ainsi.

« J’étais jadis un dragon. Mes écailles étaient d’un noir de jais et j’étais bien plus grande qu’à présent. J’ai vécu de nombreux siècles avant de me retrouver ici, enveloppée dans cette prison de chair humaine. » Ou mi-humaine, si on se fiait aux écailles qui décoraient son corps par endroit. Elle ressemblait presque à une Au’ra maintenant, si on esquivait la queue bien plus épaisse que celle toute fine et élégante de cette tribu mi-dragon.

Elle trouvait encore assez inconfortable d’être si petite et prisonnière d’un corps humain. Son âme était emprisonnée et il était impossible pour elle de songer à l’immortalité qu’elle avait jadis. Dorénavant, elle était certainement humaine, mortelle aussi, très mortelle, trop. Ce sentiment était déplaisant. Elle avait l’impression d’étouffer, bien que plusieurs mois s’étaient écoulés depuis son arrivée à Mideel.

Genesis mentionna ignorer pourquoi elle était ici. Il supposa une rédemption, une quête. Une mission ? Tiamat leva une main pour apposer son index pliée au niveau de son menton, en toute évidence en train de réfléchir.

« Je ne puis vous répondre non plus. Le seul souvenir que j’ai, c’est la chute d’immenses cristaux sur l’île où j’étais retenue prisonnière. Ils ont brisés mes liens dans leur atterrissage mais l’un d’entre eux m’a accidentellement empalée. J’ai trouvé la mort peu de temps après. » Elle avait omis de parler de cette histoire de prison. Pendant des siècles, elle avait été emprisonnée sur Azys Lla. Ce n’était pas un souvenir des plus agréables, mais il resterait gravé en elle pour l’éternité. Après tout, elle avait été prisonnière pendant bien plus longtemps qu’aucun humain ne pourrait se l’imaginer. Des siècles, de nombreux siècles de solitude…

« En décédant, j’ai rencontré le grand cristal dans la mer des étoiles. Elle m’a dit vouloir m’offrir une seconde chance. Je suppose que c’est de son vœu si je me suis retrouvé à Mideel, sous cette apparence bien différente. » Elle dévoilait énormément de détails mais ce n’était pas comme si elle voulait se la jouer discrète ou secrète.

Une interrogation vint alors à Tiamat.

« Et vous ? Je me permets de supposer que vous venez d'ici, de ce monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT repenti
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Jeu 10 Mar - 3:50

Au moins, cette femme était claire dans son discours. Elle disait d'où elle venait de manière assez naturelle, et elle ne venait pas de Gaïa. À moins que mentir ne fut une chose très naturelle pour elle. Cependant, ne la connaissant pas et ne pouvant guère la cerner de ce fait, et encore moins la juger, Genesis préféra lui accorder le bénéfice du doute.
Cela ne signifiait pas pour autant qu'il passerait à coté d'une interrogation bien particulière.

« Hydaelyn. Ce monde m'est inconnu, tout comme son nom. Je me demande si je le nom de Jenova vous aussi inconnu. Ce n'est pas le nom d'un monde mais d'une entité. ».

Au moins la question était posée. Ce n'était pas vraiment le genre de Genesis d'être si direct, pas toujours du moins – même s'il n'était pas quelqu'un de muet sur diverses choses – mais là, il tournait déjà autour du sujet depuis bien assez longtemps. Depuis trop longtemps.

Néanmoins sans doute que la réponse à la question de l'ex-SOLDAT viendrait pour plus tard car là il avait aussi céder à la présentation, comme Tiamat l'avait fait. Afin d'ouvrir le dialogue et d'en savoir plus sur elle, autant faciliter les choses tout de même, et donc se présenter aussi. De plus, la femme étrange continua son explication sur sa nature et certaines choses s'expliquaient. Un peu. Une femme-dragon donc. Le fait qu'elle fut un dragon auparavant ne surpris guère Genesis, car l'apparence qu'elle avait à présent en montrait bien quelques traces. Et un grand changement en même temps...

« Il semblerait que le changement en vous n'ai pas affecté que la forme... ».

ll n'en dit pas plus pour le moment, la laissant finir de parler. En même temps il confirma, dans un sens, son hypothèse. De Dragon à humaine ou plutôt humanoïde, de noire à blanche... puis de prisonnière à libre... bien qu'en ayant trouvé la mort entre temps.
Sans doute une rédemption à obtenir elle aussi, pour des faits sans doute assez terribles – pour avoir été retenue prisonnière. Cependant, Genesis n'allait pas la juger, lui n'avait pas fait de belles choses non plus pendant quelques années auparavant. En revanche, si elle cherchait quelqu'un pour l'aider à sa rédemption, elle était bien tombée. Et lui était sans doute bien tombé aussi pour mener à la mission que la Déesse Minerva lui avait confiée.

L'autre point que Genesis voyait là était son lien avec Loveless. Il s'était identifié au héros pendant si longtemps et avait voulu ce titre dans la réalité, pour finalement accepter sa condition de « prisonnier ». Se comparant au prisonnier du poème, mais se retrouvant ainsi aussi pour de vrai, dans une bulle de Mako, au service de la Déesse. C'était dans ce genre de moment où il se questionnait aussi sur ce titre de prisonnier. Dans le poème, ce personnage finissait par partager des sentiments avec « une femme du clan opposé ». Qu'en serait-il pour Genesis ?

L'ex-SOLDAT laissa cependant ces questions de coté le temps que Tiamat finissait de lui répondre en lui expliquant tout ce qui lui était arrivé. Encore une fois elle parlait assez naturellement aussi. Elle ne semblait pas chercher ses mots, ce qui pouvait signifier qu'elle ne mentait pas.

« Son vœu que vous vous retrouviez ici, sous cette forme, et sans doute avec une mission bien précise. Ce n'est sûrement pas un hasard que vous vous soyez retrouvée aussi... claire... après avoir été noire. ».
Bien que cela pouvait ne pas signifier grand chose. Après tout, Genesis, lui, avait obtenu le Don de la Déesse, la rédemption... et pourtant son aile était toujours aussi noire. Cependant, si cette aile pouvait devenir blanche, il en serait très ravi.

En tout cas, il apparaissait que Tiamat attende qu'il parle un peu de lui, ce dont il n'avait guère envie. Ou plutôt, il n'avait pas envie d'entrer dans les détails. Il allait quand même répondre...

« Je viens de ce monde et j'ai grandi dans le village qui se trouvait ici auparavant, avant qu'il ne soit détruit par l'énorme compagnie qui gouvernait ce monde, la Shinra. J'ai presque trouvé la mort également, il y a un petit moment... avant de me voir offrir une seconde chance aussi. Il est certain que notre rencontre n'est guère un hasard, Tiamat. ».

Sûrement qu'en glissant une telle information, avec un petit sourire, un contact et une confiance plus étroite allait progressivement s'installer entre eux deux, bien que Genesis restait quand même attentif. Autant savoir ce qu'elle connaissait de Jenova avant toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiamat
Parfaite Abomination
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Lun 14 Mar - 10:24

Bien sûr que Genesis ne connaissait pas Hydaelyn. Qu’est-ce que cela aurait changé s’il avait connu ce monde ? Peut-être aurait-il été plus familier avec le concept de Bahamut et sa résurrection, mais c’était tant mieux si ce n’était pas le cas, songea-t-elle. Le retour de Bahamut en tant que Primordial était son pécher. Elle le porterait jusqu’à sa mort et elle était bien heureuse que la première personne qu’elle rencontrait hors des limites de Mideel n’avait pas conscience de cette histoire. Cela dit, Genesis lui posa une question qui la laissa perplexe ; connaissait-elle le nom de Jenova ? Tiamat pencha la tête sur le côté avant de la redresser.

« Ce nom m’est totalement inconnu, navré. » Etait-elle supposée le connaître, ou peut-être craignait-il que justement, elle ne connaisse cette identité curieuse ? Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le cas, aussi pouvait-il s’apaiser sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, après qu’elle eut raconté son histoire sur les grandes lignes, Genesis mentionna penser que Hydaelyn avait sûrement eut une mission en tête pour elle, une quête bien précise. Tiamat haussa les sourcils, curieuse. Il précisa en fait croire que ce n’était pas un hasard qu’elle se soit retrouvée dans un nouveau monde après son décès avec une apparence transportant une image de pureté, là où elle était jadis couverte d’écailles noires. Tiamat baissa le regard pour observer son corps qui était en effet d’une blancheur pour ainsi dire aveuglante. Elle ne pouvait passer inaperçue dans la nuitée où ils se trouvaient actuellement, par exemple.

Cet homme semblait en savoir beaucoup, aussi le questionna-t-elle sur ses origines. Genesis mentionna venir de ce village justement. Il avait cependant été détruit par ce qu’il appela une compagnie gouvernant le monde – Tiamat ignorait complètement ce que c’était mais elle associa leur titre à l’empire par exemple.
Lui aussi avait bien faillit mourir, mais il avait également eut droit à une rédemption, comme elle. Les circonstances n’étaient pas les mêmes, mais il était certain que leur rencontre n’était pas le fruit du hasard. Lorsqu’on mettait les pièces du puzzle ensemble, en effet, les coïncidences semblaient improbables. Tiamat jugea plaisant de voir les choses ainsi.


« Sans doute avez-vous raison. » Répondit-elle avec un sourire discret. Elle se rappela le moment où le Guerrier de la Lumière était venu à sa rencontre pour avoir des informations sur Azys Lla et l’Empire Allagois. Cette rencontre-là non plus n’avait pas été le fruit d’un hasard et il en valait de même pour cet homme tout de rouge vêtu. Les choses semblaient peu à peu s’éclairer.

« Dites-moi, quel est cet endroit ? » Demanda-t-elle en tournant la tête pour indiquer les profondeurs des tunnels qui menaient vers le cœur de l’île de Banora. L’endroit respirait une forme de magie ancestrale qu’elle parvenait à sentir. D’ailleurs, elle ne se priva pas de le mentionner pour indiquer à Genesis le pourquoi elle posait une telle question. « Je ressens une étrange puissance qui se dégage de cette direction… » Et c’était attirant, mais elle ne voulait pas s’aventurer trop loin. Genesis avait dit venir d’ici, sans doute saurait-il lui répondre. Il eut l’opportunité de répondre avant qu’elle ne renchérisse sur une autre interrogation.

« Cette "Shinra" dont vous avez fait mention... J’ignore ce qu’est une compagnie en vos termes. Est-ce une sorte d’empire ? » La seule définition du mot compagnie que Tiamat aurait, ce serait la présence d’un quelqu’un, ou un groupe de personnes. Il n’existait rien de cela sur Éorzéa, sauf ce qu’ils appelaient les grandes compagnies, mais ce n’était pas du tout dans la même idée que la Shinra. Les grandes compagnies étaient des regroupements d’aventuriers travaillant ensemble pour œuvrer pour la défense du monde, grosso modo. Ça pouvait s’en rapprocher, mais c’était vulgairement réduit à une cause commune plus qu’à un empire gouvernemental…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis Rhapsodos
Ex-SOLDAT repenti
avatar


MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   Sam 19 Mar - 3:47

Spoiler:
 

Le nom de la Calamité des Cieux sembla provoquer quelque questionnement chez Tiamat. En même temps Genesis ne lâcha pas vraiment des yeux au moment où il attendait la réponse quant à cette entité. Il gardait tout de même une attitude avenante malgré tout, conscient que tout air menaçant ne mènerait pas forcément à quelque chose de bon. Surtout s'il voulait en savoir plus sur cette femme... qu'elle soit liée à Jenova ou non d'ailleurs.

En tout cas il obtint assez vite une réponse qui s'avéra plutôt satisfaisante. Cette femme ne semblait donc pas avoir de lien quelconque avec la Calamité des Cieux. Cependant, Genesis n'avait rien senti d'étrange en cette femme qui puisse être lié à cette créature. Mais ne sait-on jamais, avec les changements qui étaient apparu sur ce monde... Sans doute avait-il perdu vraiment beaucoup de pouvoirs ? Sans doute Jenova avait-elle pris un autre nom si jamais elle avait pu se retrouver ailleurs ?

L'ex-SOLDAT laissa en tout cas apparaître un léger sourire suite à cette réponse juste d'avant que Tiamat ne lui en dévoile des informations sur elles, lesquelles laissaient bien penser que cette femme avait donc une quête à mener. Comme une seconde chance. Même si elle avait pu être monstrueuse, se voir offrir cette seconde chance devait signifiait qu'elle avait une part de bon et de précieux en elle. Tout comme pour Genesis, bien que lui n'avait pas vraiment la conscience de ce qui était précieux en lui. À part sans doute avoir retrouvé son honneur et être partant pour sa quête de protection. D'ailleurs, Tiamat ne semblait pas vraiment croire en la lumière ou autre chose en elle, vu la façon dont elle observa son nouveau corps.
En tout cas l'ex-SOLDAT l'observa aussi et il devait bien se l'avouer, il trouvait ce corps fort agréable à regarder.

« Sans doute. Je ne dirais pas détenir la vérité mais mes intuitions me trompent rarement. ».
Ce qui n'était pas entièrement vrai cependant car pendant combien de temps avait-il cherché des cellules de Jenova en espérant que celles-ci le guérissent de sa dégradation cellulaire... avant d'aller finalement chercher la matéria de la Déesse dans les grottes de Banora. Ce qui signifiait que pendant des années il n'avait pas été sur la bonne voie en effet. Cependant, il n'allait pas parler de cela et ce quelle que soit la raison. Pas pour le moment en tout cas. Il faudrait que lui et Tiamat finissent par se connaître assez et se faire confiance pour qu'il dévoile certaines choses de sa vie avec plus de précision.

De toute façon là, les questions continuaient, tout comme les impressions, donc autant rester là dessus. C'était là un sujet un peu plus satisfaisant que les échecs en tout genre. Quoique... parler de la Shinra... non ce n'était pas forcément plaisant.

« Nous sommes dans des grottes creusées par les gens de la Shinra, dans le but de construire un réacteur Mako... qu'ils n'ont jamais construit finalement. Et tant mieux. Ce que vous ressentez est très probablement la Rivière de la Vie. C'est à dire le sang de la Planète, et en même temps le flux des âmes défuntes de ce monde, pour expliquer simplement. ».

Il fit quelques pas dans la direction indiquée par la femme, l'invitant à la suivre.

« On peut considérer la Shinra comme un empire en effet car oui ils en avaient les pouvoirs. Ils dominaient tout le marché alors qu'à l'origine ce n'était qu'une entreprise d'armement. Ils ont trouvé l'énergie Mako... et en ont fait le premier moyen de production d'électricité – menaçant gravement la Planète de ce fait. Mais surtout ils avaient de très sévères moyens de pression à quiconque qui s'opposaient... et bien sûr ne faisaient aucune allusions publiques à leurs recherches scientifiques. ».

Il n'avait pas très partant à la base mais finalement il commença à marcher en direction du fameux endroit où il se trouvait jadis la materia de la Déesse, en s'assurant que Tiamat le suive. Cet endroit où il avait obtenu la guérison à sa dégradation cellulaire, et surtout le Don de la Déesse, ou une partie de celui-ci au moins.

Vu l'étrange coïncidence qui semblaient exister entre Tiamat et lui, il pensa finalement qu'il trouverait plus de réponses en ce lieu.
Qui sait aussi, peut-être pourrait-il avoir un contact avec la Déesse Minerva ? Il ne l'avait jamais sentit aussi proche de lui depuis son réveil, ce ne devait pas être un hasard non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fragments d'un souvenir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fragments d'un souvenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir
» Souvenir d'éternité (Une simple vie d'elfe)
» 12. Fragments d'Orr
» [Souvenir] D-Day 44 "Overlord"
» Souvenir année 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy World :: RP :: Gaïa :: Banora-
Sauter vers: