AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le calme avant la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trisha Reichstein
Âme Disloquée
avatar


MessageSujet: Le calme avant la tempête   Lun 15 Fév - 13:39

Trisha regarda longuement la grande rue principale de Junon depuis sa fenêtre avant de finalement se décider à quitter son appartement. Elle récupéra ses clefs, les enfonça dans la serrure, tourna. Le tout machinalement. C’était la première fois depuis bien longtemps qu’elle allait avoir le courage de quitter le confort et la sécurité de son petit cocon. Elle ferma les yeux, la main toujours sur la clef, l’esprit tourmenté. Elle se souvint des paroles de Miyu, de ses encouragements. Elle devait vivre pour eux deux. Ce n’était pas facile, ce ne serait pas simple, mais elle devait le faire. Aussi tourna-t-elle la poignée. Elle ne pouvait plus reculer.

Une fois dehors, le soleil matinal l’aveugla. Il était près de neuf heures et demie. Il y avait quelques personnes dans les rues mais pas de quoi appeler cela une foule, aussi Trisha ne se sentit pas trop dépaysée. Elle jeta un coup d’œil sur les environs avant de tourner la tête vers la droite et de remarquer l’immense bâtiment du quartier général du WRO.
Elle se souvenait encore de ce que le docteur avait dit à l’hôpital, deux ans plus tôt. Puisqu’elle était une Soldat de deuxième classe, elle avait droit à un dédommagement depuis la destruction de la Shinra. Elle avait injustement perdue son travail et pouvait donc en récupérer un autre en tant que militaire pour cette nouvelle organisation qui voulait réparer les erreurs de la feu compagnie. Elle pinça un peu les lèvres en y songeant. Etait-ce une bonne idée ? Après tout, c’était un ancien membre de la Shinra qui avait fondé cette organisation…

Les préjugés n’ayant rien de bon, Trisha décida quand même de s’avancer et de franchir les grandes portes du bâtiment. De nombreuses personnes s’affairaient çà et là, bougeaient par ci, par là, ignorant la nouvelle venue. Contente de ne pas s’être fait remarquée, la guerrière, arme à la ceinture, se déplaça jusqu’au comptoir.


« Bonjour. J’aimerais savoir s’il serait possible de rencontrer Reeve Tuesti. »
« Monsieur Tuesti est en entretient pour le moment. »

Oh. Voilà qui était gênant. Trisha força un sourire à cette dame qui lui avait répondu si machinalement qu’on pouvait se douter qu’elle préparait déjà sa phrase avant que la guerrière n’arrive, avant de s’éloigner du comptoir d’admission. Un homme était en effet passé avant elle et devait être en train de discuter avec Reeve – ou peut-être était-ce une autre personne, qui sait. Peu importe qui c’était et pour combien de temps cela durerait, Trisha devrait patienter.

Condamnée à attendre pour une durée indéterminée, la jeune femme déambula un peu en promenant ses yeux mako sur la zone. L’endroit était plutôt joliment décoré, ça faisait vraiment très propre au moins. Mais passer quinze minutes à observer le panorama d’un bâtiment gouvernemental n’était pas des plus passionnants. En y songeant, la jeune femme leva une main pour passer ses doigts dans sa tignasse châtaine tout en soupirant discrètement. Prendre son courage à deux mains pour se manger une porte, c’était bien sa veine… Elle s’adossa au mur et guetta les environs en s’attendant à voir quelqu’un sortir d’une salle ou Reeve Tuesti lui-même se présenter au bureau pour se renseigner sur ses prochains rendez-vous peut-être.

Après un temps, elle vit une personne assez particulière dans son champ de vision. C’était un homme assez grand, très grand même, avec une musculature des plus marquées et un énorme tatouage noir sur le bras droit. Il était à plusieurs mètres d’elle, mais impossible de le manquer. Il attirait les regards d’ailleurs. Trisha ne se gêna pas de l’observer de sa position… C’était curieux, pensa-t-elle, les hommes qui aimaient les cheveux longs. Cela dit, ça lui allait plutôt bien à celui-là, bizarre. Sa tenue inspirait un comportement rebelle, dansant sur la ligne entre le punk et le gothique. Ça apportait ses jugements mais Trisha aimait bien ce genre de trucs, donc elle ne jugeait pas.
Elle détourna le regard lorsqu’elle remarqua qu’il avait dû se sentir fixer et, donc, qu’il avait tourné la tête dans sa direction. Elle attendait toujours après tout qu’on vienne la chercher pour qu’elle puisse parler à Reeve, elle n’avait cure d’un beau gosse qui, ici, faisait l’effet d’une tache d’encre noir sur une jolie toile… Sans que la comparaison ne soit péjorative évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Verecchia
Ombre Vipérine
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mer 17 Fév - 18:24

A peine qu’il arrivait en ville, on lui disait que les renseignements étaient très filtrés et qu’il ne pourrait avoir ce qu’il souhaitait que s’il intégrait les nouveaux rangs de soldats du WRO avec à sa tête Reeve Tuesti. Il faudrait donc qu’il aille au QG se présenter et peut être pouvoir lui décrocher les informations qu’il voulait plutôt que de travailler pour lui. Quitte à choisir, il préférerait avoir tout d’un coup plutôt que d’attendre des lustres pour les avoir en travaillant mais il ne pourrait malheureusement pas choisir… Ainsi, il entra dans les bureaux où, contrairement à la jeune femme qui l’avait précédé, il se fit remarquer non seulement par son look assez spécial mais aussi par sa taille des plus impressionnantes.

« Reeve Tuesti reçoit du monde ? » Demanda-t-il sans la moindre marque de politesse, avec une voix et un ton qui pourrait laisser entendre qu’il allait égorger la fille en cas de réponse négative. Pourtant, elle prit son courage à deux mains pour lui répondre professionnellement.
« Monsieur Tuesti est déjà en entretien. De plus, une personne est déjà en train d’attendre pour le rencontrer. Vous pourriez peut être repasser plus tard ? »
« Je vais attendre… »

La réceptionniste soupira, visiblement rassurer de voir qu’il ne s’était pas énervé. Amadeo alla s’installer à côté de Trisha sans s’être rendu compte qu’il avait été observé pendant un bon moment avant d’arriver là. Pourtant, il ne passa pas par quatre chemin une fois qu’il fut assis.

« La fille de la réception m’a dit que tu devais voir Reeve toi aussi. C’est pour quoi ? »

Il se disait que si elle cherchait la même chose que lui, ils pourront peut être en parler avant voire même passer en même temps vu que le type n’était pas encore sorti de son bureau et qu’on lui proposait d’attendre dehors ou de repasser. En tout cas, il espérait qu’elle lui répondrait mais à la manière dont il l’avait demandé, il s’attendait aussi à se faire demander pourquoi elle devrait répondre sans le connaître. Il n’insista donc pas et répondit pour lui en s’en rendant compte.

« Si je peux pas avoir d’infos sur les cristaux, je vais lui proposer de travailler pour lui jusqu’à ce que je puisse en obtenir. Tu sais peut être quelque chose à ce sujet toi, non ? »

Autant en profiter si elle était au courant de quelque chose dans le fond. Et en dehors d’attendre, il n’avait pas grand-chose de mieux à faire que de parler donc autant commencer par ce point. Niveau social, il n’était néanmoins clairement pas doué du tout et c’était un point que Trisha aurait remarqué sans difficulté depuis qu’il était entré ici. Pourtant, il tentait de ne pas se montrer méchant non plus bien qu’il pourrait être un vrai monstre quand il le voulait. On notait par exemple un katana dans son fourreau à sa taille, il ne camouflait donc pas savoir se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trisha Reichstein
Âme Disloquée
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Jeu 18 Fév - 11:29

Le type a l’allure bizarre était également allé au comptoir et s’était aussi fait dire que Reeve Tuesti était actuellement occupé. Trisha ne pouvait évidemment pas être au courant mais puisqu’elle le vit aller au comptoir, faire la grimace, puis tourner les talons, il y avait fort à parier pour qu’il soit dans le même cas qu’elle. Au lieu de simplement quitter les lieux cependant, il se dirigea vers elle, laissant Trisha curieuse quant au pourquoi il venait lui parler. Peut-être n’avait-il pas apprécié qu’elle le dévisage pendant quelques secondes précédemment.

Non, c’était tout autre chose. Une fois tout près, il lui lança que la réceptionniste avait mentionné qu’elle voulait aussi voir Reeve Tuesti. Quoi, voulait-il prendre sa place dans la file d’attente ? Non, il voulait juste savoir pourquoi elle désirait rencontrer le type à la tête du WRO. N’ayant rien de spécial à cacher, surtout pas une offre d’emploi, Trisha répondit sans plus de cérémonie.

« Je dois lui parler d’une offre d’emploi. » Il fallait bien gagner sa croûte, non ? Quoi que dans le monde où ils vivaient, n’importe qui pourrait simplement aller terrasser plusieurs monstres au dehors et se faire une fortune. Le souci, c’était que ce n’était pas tout le monde qui savait se battre. Beaucoup de braves gens vivaient dans la pauvreté à cause de ça.

Bref, cet énergumène aussi beau gosse que son mauvais caractère à priori n’insista pas plus que ça sur sa réponse, signe donc qu’il avait probablement juste engagé la conversation avec cette question d’une banalité à crever. Trisha n’aimait pas trop parler avec les inconnus, aussi ne continua-t-elle pas à parler, elle ne lui demanda pas pourquoi il était là, mais lui avait encore des choses à dire. Il voulait des informations sur les cristaux semblerait-il, ces trucs qui étaient tombés du ciel et dont tout le monde parlait. Il voulait donc travailler pour Reeve en échange de renseignements et lui demanda si elle, elle savait quelque chose.


« Pas le moins du monde, navrée. » C’était très évasif comme réponse, mais en même temps, comment devait-elle répondre autrement ? Elle ne connaissait pas ce type et ne voulait pas d’ennui non plus. Il paraissait assez fort et Trisha n’avait pas manqué l’uchigatana à sa taille, une très belle arme soit dite en passant, mais même si Trisha aimait les katanas, ce n’était pas son genre dans le maniement. Elle préférait les épées classiques à une main, comme celle attachée à sa taille également.

« Excusez-moi ? Reeve Tuesti est prêt à vous recevoir dans son bureau. » Lança la réceptionniste dans leur direction. Trisha était en théorie la première, mais elle garda les bras croisés et ne sembla pas déterminée à bouger pour le moment.
« Allez-y, je passerai après vous. » Dit-elle simplement à l’homme à côté d’elle. Elle n’avait pas l’intention d’y aller maintenant, elle n’était pas encore mentalement prête à rencontrer ce type. Il put donc s’y rendre sans gêne et parla de ce qu’il voulait avec Reeve. Pendant ce temps, Trisha fit discrètement un exercice de respiration pour s’apaiser un peu. C’était la première fois après tout qu’elle quittait son chez-soi depuis un moment, ce n’était pas très facile à gérer comme situation anxiogène.

L’homme au tatouage sortit bientôt et Trisha passa ensuite. L’entretient fut bref ; Reeve était heureux qu’elle accepte enfin son offre et lui suggéra directement de faire équipe avec l’homme qu’il venait d’engager pour aller éradiquer une menace particulière dans les mines de mythril. Elle devait considérer cette demande comme une sorte de test avant d’être officiellement un morceau de cette grande famille qu’était le WRO. Bon… Trisha ne voulant pas s’obstiner, elle acquiesça simplement et quitta la pièce pour remarquer que l’autre n’avait toujours pas quitté le bâtiment. Elle s’en approcha donc.


« Reeve m’a dit que nous devions faire équipe pour aller dans la mine de mythril. Je suppose que ça fait de nous des collègues. » Grosso modo, oui. Elle eut donc un sourire léger avant de tendre une main dans sa direction. « Trisha Reichstein. Enchantée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Verecchia
Ombre Vipérine
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Dim 21 Fév - 15:23

La raison qui amenait cette fille ici était une offre d’emploi. Elle savait donc pourquoi elle venait et elle savait donc avec quoi elle repartirait là où Amadeo ignorait s’il pourrait avoir ce qu’il voulait tout de suite. Mais ce n’était pas elle qui pourrait lui répondre sur les cristaux et il devrait encore demander ça au directeur. Tant pis, il aurait au moins essayé. D’ailleurs, la réceptionniste mentionna que Reeve était disponible maintenant. Amadeo tourna la tête vers Trisha puisqu’elle était ici la première mais elle lui céda sa place qu’il prit sans sourciller et sans même la remercier. Il n’allait pas cracher sur un gain de temps et entra dans le bureau du directeur pour en venir directement au fait : est-ce qu’il savait quelque chose sur les cristaux et leur pouvoir. Non, rien évidemment…

Ainsi, il lui proposa de travailler pour lui pour en découvrir davantage sur ces choses afin de gagner non seulement un salaire mais les informations qu’il souhaiterait avoir en ramenant des morceaux de cristaux à faire analyser par exemple. Ainsi, la première mission que Reeve pourrait lui confier serait de faire une exploration des mines de Mythril où il se passait quelque chose. Il avait bien noté la présence de Trisha et il espérait aussi pouvoir en faire de même avec elle si bien qu’il mentionna à Amadeo d’attendre un peu pour que son contrat de travail soit fait et soit valide : autant tout faire dans les normes tout de même.

Amadeo sortit donc pour laisser cette fois réellement sa place à Trisha qui, à son tour entra. Ce ne fut pour elle non plus pas bien long mais Amadeo trouva le temps suffisamment long pour qu’il retourne à l’accueil et ne demande combien de temps ça allait prendre pour que le contrat soit fait. Juste un instant qu’elle lui répondit, le temps de recevoir toutes les informations sur son ordinateur et elle put le faire en bonne et due forme. Amadeo prit le morceau de papier alors qu’une autre fiche se faisait imprimer pour Trisha. Cette dernière lui disait qu’elle allait partir avec lui pour la mine de mythril ce qui faisait d’eux des collègues. Elle put tendre une main vers son collègue dans ce cas pour finalement se présenter sans permettre à Amadeo de réagir sur la situation qu’il estimait être injuste dans un premier temps mais profitable ensuite par le gain de temps que ça représenterait. Il sourit alors en allant chercher cette main au passage.


« Amadeo Verecchia. » Fit-il simplement en relâchant la main de la demoiselle pour qu’elle puisse récupérer son contrat. Elle avait bien une arme mais il prit davantage le temps de la reluquer maintenant. Si elle ne présentait aucune réelle force physiquement, elle avait une démarche et une prestance qui pourrait en cacher gros sous cette couche de vêtement – et c’était sans parler de ce qui était déjà visible – ainsi, plutôt que de juger la force de cette demoiselle seulement avec l’enveloppe, Amadeo préféra lui laisser le bénéfice du doute et voir si elle connaissait bien les lieux.

« Les mines de Mythril alors… J’ai vécu longtemps juste à côté de cet endroit. Je connais donc particulièrement bien les lieux. Tu connais toi ? »

C’était direct en besognes mais au moins, il ne s’éternisait pas sur des détails et pourrait savoir si elle devait avoir besoin de renseignements sur les bestioles qu’ils pourraient trouver sur place et sur ce que ça représenterait en temps de marche puisqu’il était évident que ce n’était pas pour eux que Reeve déploierait quelconque véhicule… En attendant, maintenant que tout était dans les normes, ils pourraient sortir du QG pour se préparer et finalement quitter la ville aussi rapidement qu’ils n’auraient pu l’espérer… Bien qu’Amadeo aurait aimé avoir davantage de réponses à ses questions en partant qu’en rentrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trisha Reichstein
Âme Disloquée
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Lun 22 Fév - 11:28

Ce type ne devait pas être content de faire équipe avec quelqu’un, encore moins une femme. C’était probablement un solitaire misogyne mais quoi qu’il en soit, ils étaient dorénavant engagés ensemble et devraient bosser tous les deux pour parvenir à leurs fins. Il décida quand même de passer outre ses jugements et lui serra la main d’une poigne ferme en se présentant sous le nom d’Amadeo. C’était un joli nom pour un mec avec une tête pareille, pensa-t-elle avant d’hocher de la tête en esquissant un sourire. Leurs mains ramenées vers eux, ils purent respectivement récupérer leurs contrats et le signer.

Pendant que Trisha s’affairait. Amadeo nota qu’il connaissait bien les mines de mythril. Il avait vécu pendant de longues années à côté. Ah bon ? Curieux. Trisha était convaincue qu’il n’y avait aucune demeure à côté de la mine de mythril, sauf si on mentionnait la ferme des chocobos mais est-ce que ça comptait vraiment ? Rendant la plume à la réceptionniste, elle rangea le contrat alors qu’il lui demandait si elle, elle connaissait les environs.

« J’y suis déjà allée pour quelques missions. Je connais pas de fond en comble mais je m’y repérerai. » Et de toute manière, monsieur semblait être un professionnel des environs. Elle aurait donc quelqu’un pour l’aider un peu. Elle lui décocha un sourire confiant avant de lui tourner le dos pour se déplacer vers la sortie du bâtiment. Il y avait quand même pas mal de route et Reeve ne semblait pas disposer à leur prêter à un véhicule pour l’occasion. De cette façon, ils pourraient s’entraîner sur le chemin et voir s’ils pouvaient bien bosser en tandem.

Une fois à l’extérieur du quartier général, Trisha tourna la tête pour s’assurer que son nouveau collègue suivait. Elle n’avait pas particulièrement la confiance facile et resterait prudente sur le départ, mais pour le moment, il semblait plutôt correct. Certes direct et du genre à faire ce qu’il voulait en toute évidence mais il ne penchait pas trop sur la méchanceté. De toute façon, elle serait capable de lui régler son compte s’il l’enquiquinait de trop ! Elle s’était entraînée pendant tout le temps où elle était restée enfermée chez elle, quand même. Allons, ne démarrons pas une relation professionnelle avec de la méfiance…

« J’espère que tu sais te servir de ta lame au moins. » Mentionna-t-elle sur un ton moqueur en jetant un coup d’œil sur l’Uchigatana qui décorait joliment sa taille. Il pourrait bien en dire autant de cette jeune fille qui paraissait bien petite avec son mètre soixante-dix à côté de lui, mais Trisha n’était pas sans ressources. L’épée qu’elle avait, certes plus épaisse que la sienne puisque c’était une épée et non pas un katana, prouvait quand même qu’elle était capable de se battre.
« J’ai aucune idée de ce qu’on doit trouver par contre. Il a dit qu’il y avait de l’agitation là-bas… Il pense qu’un truc particulier provoquerait la panique chez la faune environnante. Ça promet. » Dit-elle avec un haussement de sourcil prompt. Reeve n’avait pas été exactement précis dans ses instructions mais peut-être que ça faisait justement partit du test.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Verecchia
Ombre Vipérine
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mar 23 Fév - 20:53

Même sans Amadeo, Trisha devrait pouvoir se débrouiller dans la grotte en question puisqu’elle avait déjà fait quelques missions dedans. Elle devait avoir appartenu au groupe des Soldats puisqu’elle avait des yeux qui l’indiqueraient bien tout autant qu’elle parlait de missions et ce n’était pas tout le monde qui s’amuserait à faire des missions dans un tel lieu. Ce n’était pas comme si Amadeo allait lui en vouloir puisque lui aussi avait appartenu à cette filière avant qu’elle ne chute. Mais il avait du partir avant que Trisha n’y entre si c’était vraiment le cas. Ca expliquerait le pourquoi elle avait une arme blanche et qu’elle saurait donc s’en servir, sur ce point il pourrait être rassuré.

Elle lui posa d’ailleurs la question lorsqu’ils furent sur la grande rue de Junon pour aller jusqu’à l’ancienne ville : elle voulait savoir s’il pourrait se servir de cet engin qu’il avait dans le dos au moins. Il ne l’aurait pas si ce n’était pas le cas. Qui serait l’andouille qui se promènerait avec une telle arme sans pouvoir s’en servir hein ?

« Encore heureux. » Qu’il lui répondit. Il était conscient de ses facultés, il était aussi conscient que sa lame était empoisonnée et qu’il n’aurait pas intérêt à ne pas savoir la manipuler sans quoi on lui en aurait certainement  fait des reproches lorsqu’il était dans la Shinra. Quoi qu’il en était, il estima préférable ne pas lui retourner la question mais il allait faire une autre approche du problème de son côté. Si ce n’était qu’elle reprit pour parler de la grotte et dire qu’elle se demandait bien ce qu’il pourrait créer de l’agitation de la sorte sur place. Amadeo avait déjà une réponse et il espérait que ça serait ça en fin de compte.

« Un cristal peut être ? Ca m’intéresserait bien si c’était le cas toujours. » Autant se reprendre avant qu’elle ne pense que c’était la seule chose qui l’intéressait. Il allait donc pouvoir s’intéresser un peu à elle tandis qu’ils entraient dans le monte charge qui les conduirait dans la basse ville.

« Alors, tu faisais partie de la Shinra, non ? Le Soldat ? »

Ce n’était pas tout le monde qui avait les yeux trempés de mako mais ça se perdait avec le temps ou lorsqu’on avait les yeux verts plus généralement. Amadeo n’avait plus aucune marque de son exposition à la mako mais, en même temps, à cette période là, ça se faisait moins puisque ça commençait seulement à se connaître.

Le monte charge se mit en marche vers la base et Amadeo pourrait confirmer ne pas aimer ça du tout encore une fois. Ce n’était que la deuxième fois qu’il l’utilisait et il n’appréciait déjà pas du tout cet engin. Lui qui avait toujours eu les pieds bien au sol, lui qui prenait les escaliers pour monter jusqu’à l’étage du Soldat, lui qui avait toujours eu seulement une ferme en guise de maison, ce n’était pas maintenant qu’il allait apprécier les machines de ce genre surtout au vu de sa suspension seulement avec deux grosses chaines de chaque côté…

« Tu étais au courant qu’ils recrutaient au WRO sinon ? Je pensais que c’était terminé depuis un moment personnellement. » Il y était donc allé au pif et l’avouait facilement mais il aurait pensé que ça aurait recruté pendant deux ou trois mois après la création mais pas encore un an alors que c’était apparu. En même temps, en tant qu’ex-Soldat, elle avait eu certains privilèges au démantèlement de la Shinra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trisha Reichstein
Âme Disloquée
avatar


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Jeu 25 Fév - 10:22

Encore heureux qu’il savait se servir de son katana… Evidemment, pourquoi l’aurait-il à sa taille sinon, sauf peut-être pour faire de la décoration ? Beaucoup d’hommes se baladaient avec des épées juste pour faire le beau. C’était aussi fréquent que ça ne pouvait être dangereux cela dit, car souvent ces idiots se faisaient défier et se retrouvaient morts ou grièvement blessés. Mais bref, ça ne semblait pas être le cas de ce grand mec. En même temps, à voir ses muscles, on pouvait se douter qu’il savait au moins se battre, même si ce serait à mains nues éventuellement.

En ce qui concernait ce qui devait se situer dans la caverne de mythril, Amadeo supposa que c’était peut-être un cristal. Il était vrai qu’il cherchait des informations à leur sujet, mais pourquoi ? Il ne l’avait pas mentionné, ça. Peut-être était-ce un secret ou pour des fins bien plus sombres que Trisha ne pouvait se l’imaginer. Il était vrai qu’il avait une tête à faire le mal mais on ne pouvait pas juger un livre par sa couverture. On pouvait juste se permettre d’avoir quelques à priori.

« Je suppose… Même si je ne sais pas trop à quoi m’en tenir concernant ces cristaux. » C’étaient des pierres magiques qui permettaient de voyager entre différents mondes, c’est vraiment la seule chose que Trisha avait put retenir. En même temps, c’est la seule chose dont ils avaient parlés à la télévision. Les autres détails n’étaient pas encore tout à fait connus.

Ils approchaient de la sortie de la ville quand Amadeo lui demanda si elle faisait partie du Soldat avant.

« Oui. Soldat deuxième classe. » Répondit-elle assez sobrement. Ce n’était pas comme si ça servirait à grand-chose de le camoufler après tout. Il n’y avait pas de honte à dire qu’elle avait bossée pour cette compagnie auparavant, ce n’était pas comme si c’était elle qui suçait l’énergie de la planète… Elle voulait juste gagner son pain et, plus franchement, retrouver Miyu. Elle chassa vite cette idée de son esprit, refusant de s’en souvenir. Ce n’était pas tant le moment d’y penser.

Ils quittaient enfin Junon après avoir prit l’ascenseur. Amadeo avait eut le temps de la questionner sur ce qu’elle savait au sujet du WRO, notamment si elle était au courant qu’ils recrutaient encore. A priori, les recrutements étaient fermés depuis un moment déjà. Beaucoup de Soldats de jadis avaient en effet acceptés l’offre d’emploi le jour même où l’indemnisation avait pointée le bout de son nez, à l’exception de Trisha, et sûrement quelques autres. La guerrière haussa les épaules.


« Mon offre était en attente depuis deux ans environ. C’était un dédommagement pour la destruction de la Shinra mais j’ai refusé à l’époque. » Elle n’allait pas expliquer pourquoi inutilement, sauf si on lui posait éventuellement la question. « Peut-être qu’ils ont acceptés de t’engager quand même à cause de cette histoire de cristaux justement. Ça doit demander plus de personnels, surtout sur le terrain. » Après tout, il semblait logique que le WRO veuille avoir des informations sur ces cristaux et demande donc à de nouveaux employés plus calés en combat de se rendre sur place pour les analyser ou les observer. Autrement dit, ils étaient un peu des cobayes qui allaient tester ce que ces cristaux étaient capables de faire… Rassurant.

« Et toi, donc ? T’as fais partie d’un corps armé pour savoir te servir de ça, ou c’est de l’entraînement solitaire ? » Demanda-t-elle alors que leurs pas foulaient les grandes plaines qui entouraient Junon et les guideraient petit à petit vers le Fort Condor, et finalement la grotte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme avant la tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calme avant la tempête (1)
» Le calme avant la tempête (suite)
» Le calme avant la tempête
» Le calme avant la tempête [RP privée, demande par MP]
» [rift] 1.10 - CALME AVANT LA TEMPÊTE - 13.9.12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy World :: RP :: Gaïa :: Junon-
Sauter vers: